Pierres reconstituées

Technique de pose des pierres reconstituées

Commercialisation avec ou sans pose

POSE DE L’ISOLANT THERMIQUE

TECHNIQUE DE POSE SUR FAÇADE ISOLÉE OU NON ISOLÉE

Le système, crée la synergie entre l’isolation et le revêtement en pierre reconstituée, nécessite une attention particulière aux aspects techniques et esthétiques lors de la phase de conception et de construction. Lors du dimensionnement des appuis et des cadres de fenêtres, des garde-corps, des cadres de porte, gardez toujours à l’esprit que la surface recouverte de pierre reconstituée dépassera d’environ 6 cm du niveau du revêtement isolant (l’épaisseur varie selon le modèle).

ÉVALUATION ET CONCEPTION

L’installation de l’isolation thermique doit être effectuée de manière artisanale et dans le respect des directives de montage dans tous ses aspects techniques (socle, connexions et fermetures, profilés et joints spéciaux, avec l’ajout d’éléments de protection incendie en correspondance avec les linteaux de Portes et fenêtres).

Les panneaux sont montés avec une surface de liaison accrue et avec une technique de dessellassions modifiée. Si vous envisagez de monter ultérieurement des éléments légers tels que des auvents, des tentes, des antennes satellites, etc., cela doit être pris en compte dans la phase de conception et l’insertion de supports spéciaux lors de l’installation des panneaux isolants. Lors de la phase de conception, chaque détail doit être spécifiquement étudié pour éviter la formation de ponts thermiques: les différentes ferrures, fermetures, joints de dilatation, éléments de fixation doivent être coupe-vent et imperméables afin de ne pas compromettre le bon fonctionnement du système. Dans le cas des zones avec des finitions, autres que la pierre reconstituée,

  1. Préparation des supports

Le support doit être propre, ferme, sec, exempt d’efflorescence, de résidus d’anciennes finitions décollantes, de résidus de produits décollants, d’algues et de mousse. Le support doit correspondre aux normes nationales de planéité, avec des tolérances cohérentes avec celles établies pour les surfaces murales non finies. La maçonnerie du mur extérieur doit être sèche et la couche d’étanchéité horizontale contre l’humidité ascensionnelle doit être pleinement fonctionnelle. Le support doit avoir une résistance à la déchirure d’au moins 0,25 N / mm². Toute irrégularité dans le mortier ou le béton doit être éliminée mécaniquement. Les irrégularités de surface plus grossières doivent être nivelées avec un produit approprié. Irrégularités médiatiques mineures (< 1 cm) peut être compensée avec la couche de mortier adhésif appliquée avec la méthode de la bande. L’enduit existant doit être contrôlé en termes de cohérence et de régularité; il en va de même pour les revêtements existants. Les enduits et enduits insuffisamment cohérents doivent être enlevés. Vérifiez toujours la compatibilité des revêtements existants avec l’adhésif. Tous les matériaux anti-adhérents (huile anti-adhérente, etc.) doivent être éliminés. Si nécessaire, procéder à un lavage minutieux à l’eau sous pression pour éliminer tout ce qui pourrait compromettre l’adhérence. Les surfaces friables ou émiettées doivent être consolidées avec un fixateur ou enlevées. Les éléments de construction adjacents (fenêtres, cadres,

Le type de cheville approprié doit être choisi avant la pose du système d’isolation. Le pavage ne sera pas réalisé par l’installateur de l’isolant mais par l’installateur du bardage en pierre reconstituée.

  1. Collage de panneaux isolants

Le mortier de collage StoLevel Uni et/ou autre de qualité similaire doit être appliqué manuellement ou à la machine sur les panneaux isolants avec la méthode des bandes et des bandes périmétriques ou en l’étalant uniformément sur toute la surface avec une taloche crantée. Pour garantir une surface de collage> 60% avec le premier système, une bande périphérique (bordure) d’env. 5 cm et au centre 3 bandes verticales. La hauteur de la couche adhésive doit être adaptée au niveau de planéité du substrat. Les découpes des panneaux sur mesure doivent être réalisées avec précision avec un équipement professionnel spécial. Les panneaux isolants doivent être posés avec des joints étroitement couplés et décalés verticalement d’au moins 20 cm. Assurez-vous qu’il n’y a pas de joints croisés et que les joints bout à bout et de support sont parfaitement fermés, qu’il n’y a pas d’irrégularités de planéité dans la surface. Les irrégularités de surface peuvent être poncées ou éventuellement nivelées avec une ponceuse. Les connexions aux éléments de construction avec des coefficients de dilatation différents doivent être réalisées avec des profils de connexion appropriés tels que des bandes d’étanchéité pour joints, afin de garantir l’étanchéité et l’étanchéité contre la pluie battante du matériau isolant. Aux angles du bâtiment, les panneaux doivent être décalés verticalement et ceux d’une épaisseur de plus de 20 cm doivent être collés bout à bout avec une colle appropriée. Façonnez les panneaux de sorte que les joints ne coïncident pas avec les ouvertures de porte et de fenêtre.

  1. Rasage renforcé

Appliquer le composé de lissage au moins 3 jours après le collage (en fonction des conditions météorologiques) sur une épaisseur de min. 5 mm à épandre avec la spatule crantée spéciale. En correspondance avec les ouvertures du bâtiment (portes, fenêtres), un renfort diagonal avec des bandes de treillis (dimensions minimales 20 x 40 cm) doit être appliqué, à noyer dans le lissage avant la pose du renfort de surface. Enfoncez le treillis de renfort en fibre de verre dans la couche de rasage encore fraîche. Fermez la couche de protection lorsque le treillis de renfort est complètement incorporé. Au niveau des joints se chevauchent d’au moins 10 cm et recouvrez complètement avec la spatule. Si nécessaire, nivelez à la règle. À 15 ° C et 50% d’humidité relative, le mortier est complètement durci après 3 jours et est partiellement chargeable. Avant la tessellation, jusqu’à ce que l’adhésif soit complètement durci, les panneaux isolants ne doivent pas être soumis à des sollicitations mécaniques élevées (p. ex. ponçage ou vent intense). Les éléments de construction adjacents (fenêtres, cadres de fenêtres, portes, etc.) doivent être protégés avant le début des travaux pour les protéger de la saleté ou d’autres dommages.

  1. Assemblage de cadres et de bandes

Si vous ne voulez pas procéder au revêtement des intrados des portes et fenêtres avec de la pierre, il faudra créer un cadre de l’épaisseur du revêtement et de toute largeur (8/16 cm). Ce cadre doit être réalisé avec des coupes spéciales de matériau isolant, lissé avec StoLevell Uni et/ou autre de qualité similaire et treillis d’armature, fini avec des finitions treillis en fibre de verre et fixation mécanique.

  1. Joints structurels

Les joints structurels ne doivent pas être recouverts de plâtre. À l’extérieur, aucune coupe ne doit être faite dans l’enduit, mais des profilés spéciaux pour joints de dilatation doivent être installés. Après un temps de séchage adéquat, selon le type de profilé utilisé, le joint peut être scellé correctement.

  1. Fixation mécanique

La fixation mécanique du système isolant au moyen de chevilles doit être réalisée par l’installateur du bardage en pierre reconstituée.

  1. Protection incendie

En principe, lors de l’utilisation de panneaux isolants EPS pour les façades, il est recommandé d’appliquer, au moins 50 cm de hauteur et 30 cm de chaque côté, au niveau des linteaux des fenêtres et des portes, un matériau isolant incombustible (par ex. laine de roche ou tabliers coupe-feu spécifiques). Pour une plus grande sécurité incendie, il est recommandé d’appliquer les panneaux isolants minéraux (en laine de roche stratifiée) sur toute la surface de la façade. En général, les réglementations nationales en matière d’incendie doivent être respectées.

  1. Isolation thermique extérieure des constructions en bois

Les structures en bois peuvent être en bois massif ou avec une structure à ossature. Les structures à ossature doivent avoir un revêtement extérieur, réalisé avec des panneaux de bois spéciaux (panneaux OSB, 3-S ou similaires), continu, plat et parfaitement ancré à la structure de support afin de résister à la charge du vent et supporter le poids du revêtement. Les panneaux isolants peuvent être posés avec la colle StoLevell Uni et/ou de qualité similaire appliquée avec une spatule crantée sur toute la surface et immédiatement fixés avec 9 chevilles à rosace à vis par m2 de panneaux. Aux points de jonction entre la maçonnerie porteuse et la structure en bois, réaliser des joints de dilatation qui doivent également être respectés dans l’épaisseur de l’isolant (ruban d’étanchéité, profil de plinthe ou autres solutions). Après polymérisation (3-4 jours), effectuer le marouflage des armatures en fibre de verre au mortier ORFLEX. Après polymérisation (3-4 jours). Avant d’appliquer la deuxième couche d’égalisation au mortier ORFLEX, effectuer une fixation mécanique, externe à l’armature de renfort, avec des vis d’ancrage auto-taraudeuses.

  1. Traitement de la façade sous le niveau du sol

Le système en pierre reconstituée doit être étanche de tous côtés afin d’éviter les infiltrations d’eau ou de prévenir la colonisation des fourmis et des insectes. Tous les types de revêtement de façade doivent se terminer par la création d’une couche de protection hydrofuge, dans la zone de contact avec le sol jusqu’à atteindre l’imperméabilisation structurelle de la maçonnerie de fondation. Ce nivellement d’imperméabilisation doit être effectué jusqu’à env. 30 cm au-dessus du niveau du sol.

Support pour panneau isolant

Pose du mortier de collage au périmètre du panneau

Pose des panneaux isolants

Pose en joint décalé aux angles

Schéma de pose des panneaux isolants

Articulation aux ouvertures des baies

Marouflage des treillis d’armatures

Fermeture des treillis d’armature

Forage et chevillage

POSE DES PIERRES RECONSTITUÉES

CONSEILS DE POSE

Le parement en pierre reconstituée doit être posé de manière à ne compromettre en aucune façon la fonctionnalité du système et des différents détails en utilisant uniquement les produits ORFLEX Mortier de collage haute résistance + ORFLEX Mortier joint.

En cas de pose du revêtement sur des murs sans avant-toits saillants, des parapets de terrasses, des murs d’enceinte ou dans le cas de plinthes, il est nécessaire de prévoir une protection supplémentaire pour éviter que l’eau de pluie ne puisse s’infiltrer entre le revêtement et le fond de pose. À cet effet, des protections appropriées ou des profils d’égouttement appropriés doivent être utilisés.

L’utilisation de la pierre, comme élément purement esthétique et non plus porteur, ne doit pas aller au-delà des connaissances qui sous-tendent son utilisation au cours des siècles. La pierre, dans sa polyvalence, permet tout extrémisme ou aléa architectural. Il est donc important de respecter les logiques de construction transmises par la tradition pour garantir un résultat plausible et convaincant.

Les pierres doivent toujours être posées de telle sorte que la pierre supérieure “repose” sur deux autres pierres en dessous, en évitant que les joints verticaux continuent vers le haut ou vers le bas pendant plus de 2-3 couches. Les pierres ne doivent jamais être posées verticalement, mais toujours horizontalement.

Dans le cas où le bardage en pierre reconstituée n’est prévu que sur des portions de façade, il conviendra d’augmenter l’épaisseur de l’isolation des zones non enduites d’environ 6 cm (la mesure varie selon le modèle de pierre choisi), afin de simuler la création d’un enduit sur une maçonnerie existante et de ne pas mettre en évidence la pose d’un faux bardage en pierre.

Les finitions des ouvertures de portes et de fenêtres peuvent être de différents types: plâtre, où il est toujours nécessaire d’appliquer un cadre d’une épaisseur d’environ 6 cm afin de masquer l’épaisseur de la pierre. (Pour la réalisation de ce cadre, il est possible d’utiliser des chutes de matériau isolant collées au revêtement isolant au moyen de la colle d’assemblage MS Polymer, puis protégées par un écrémage renforcé et un revêtement de finition). Avec des éléments d’angle du modèle choisi avec lesquels il est possible de recouvrir complètement les soffites. Gardez à l’esprit que l’irrégularité de la surface ne permet pas le positionnement des portes. (Il sera possible d’obtenir un bord droit en appliquant un motif de brique de parement reconstruit, plus régulier que les modèles en pierre).

Pour obtenir une installation harmonieuse et plausible en correspondance avec les ouvertures, il sera indispensable que celles-ci soient finies dans un arc porteur. L’utilisation de l’élément d’angle appliqué au coin apportera crédibilité et naturel à l’ensemble. Dans le cas de grandes portées horizontales pour remplacer un arc, la charge des efforts d’une maçonnerie porteuse est généralement répartie sur une poutre ou un support le long de toute l’ouverture. Seul le recouvrement d’éléments d’angle avec des ouvertures de plus de 120 cm doit être évité, car le travail fini ne serait pas crédible. La simple insertion d’une poutre décorative satisfait, quoi qu’uniquement visuellement, la demande d’appui du mur au-dessus de l’ouverture et donne tout le crédit au travail. Selon le cas, utilisez un cadre en matériau isolant,

Interrompre le revêtement au coin rendra tout cela improbable et faux. Utilisez toujours les éléments d’angle sur les bords pour donner au bâtiment une tridimensionnalité et une crédibilité, en continuant sur le mur suivant sur au moins 40/50 cm.

Les éléments tels que piliers, arches, soffites de cloisons où l’épaisseur du mur doit être perçue, doivent avoir une taille minimale de 40/50 cm pour une plus grande crédibilité. Augmentez ses dimensions en utilisant des épaisseurs appropriées de matériau isolant. Le revêtement en pierre reconstituée d’éléments trop minces implique, en plus de la découpe de la plupart des éléments d’angle, une finition improbable et peu harmonieuse.

Mauvaise pose

Mauvaise pose

Bonne pose

Adresse:

Avenue Paul Verlaine, 11 à 38100 GRENOBLE

Résidence du Château, 4 - 7110 STREPY-BRACQUEGNIES

Téléphone:

0032 475 80 36 53

Email:

info@ecotra-parement.fr